L’amitié explique cette belle manifestation qui va se dérouler le jeudi 18 décembre à 11h30 à la Maison des Sports à Amiens.

Ce jour là, le président du Comité  Départemental  Olympique et Sportif  Marcel Glavieux va vivre un grand moment. Un peu comme celui qui l’avait vu accueillir moult personnalités lors de l’inauguration, en grande pompe, de cette Maison des Sports que tout le monde sportif attendait depuis si longtemps.

Cette fois, il ne s‘agira pas de l’inauguration d’un quelconque bâtiment mais tout simplement de la  remise d’un drapeau. Mais  pas n’importe quel drapeau !

Il s‘agira tout simplement du drapeau du Comité International Olympique qui a été exposé durant les derniers Jeux Olympiques d’Hiver à Sotchi.

Alors pourquoi ce drapeau à Amiens qui, à notre avis, n’est pas réputé pour la pratique du ski et des sports de glisse.

L’histoire est en réalité toute simple.

Jean-François Coquand est depuis quelques années, le Directeur Régional de la Jeunesse, les Sports et de la Cohésion Sociale. Il va quitter ses fonctions à la fin de cette année au terme d’une belle carrière ou du moins d’une double belle carrière.

Tous ceux qui l’ont approché ces dernières années ont connu un homme affable, toujours prêt à aider les clubs sportifs régionaux.

Rares sont ceux (nous en faisons partie) qui ont connu un autre Jean François Coquand, un homme qui n’était pas dans un bureau mais s’illustrait surtout en tant qu’entraineur d’athlétisme.

Figurez-vous qu’une de ses athlètes s’appelait Nawal El Moutawakel, qu’elle était Marocaine et qui,  au printemps 1984, était venue à Amiens préparer les Jeux Olympiques de Los Angeles. Cette petite Marocaine s’était entrainée la plupart du temps sur la piste Urbain-Wallet mais aussi à Flers sur Noye, le domicile de Jean-François Coquand et son épouse.

Quelques semaines plus tard, Nawal El Moutawakel devenait championne olympique du 400m haies.

C’était la première femme arabe qui obtenait la médaille d’or aux J.O. en athlétisme.

On imagine l’enthousiasme provoqué par cette victoire.  Nawal nous a raconté un jour que la première personne qui l’avait appelée  sur la piste même de Los Angeles, avait été le Roi du Maroc.

Par la suite, Nawal est devenue une femme dirigeante. Le Roi du Maroc en a fait son Ministre des Sports  et elle est ensuite entrée au CIO   dont elle aujourd’hui, une des vice-présidente.

Nawal  est ensuite revenue à Amiens et elle fut reçue au siège du CDOS. Elle  n’a pas oublié notre ville.

C’est pourquoi elle a décidé de remettre par l’intermédiaire de Jean-François Coquand, le drapeau olympique qui se trouvait l’hiver dernier à Sotchi.

Nawal n’a pu venir à Amiens car elle siège en ce moment au congrès du CIO qui a  lieu à Monaco et elle filera ensuite à Rio afin de visiter les installations.

Le CDOS a bien voulu, au-delà de ce drapeau qui est l’emblème du CIO, réunir plusieurs athlètes de notre département qui ont participé aux Jeux et ont parfois ramené des médailles.

Ce  jeudi 18 décembre, Marcel Glavieux et Jean-François Coquand accueilleront Jérémy Stravius, Philippe Ermenault, Marc Roguet, Vincent Bachet, Marie Collonvillé, Michel Chrétien et Rolf Maier. Des athlètes qui appartiennent à des générations différentes puisque par exemple Rolf Maier était aux J.O. de Rome en 1960 et que Jérémy Stravius espère bien être en 2016 à ceux de Rio.

Merci encore Nawal El Moutawakel.

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire