Découvrez les articles de Lionel Herbet sur Gazettesports.fr ! En effet, cette figure emblématique du sport amiénois et régional rejoint Gazette Sports Amiens, où il interviendra une fois par semaine pour écrire sur une actualité ou événement sportif de la métropole amiénoise ! Voici son nouvel article : 

Hommage à André Kaczmarow, figure emblématique du basket amiénois

« Il fut une période, pas si lointaine du reste, où la ville d’Amiens décidait, dans sa politique sportive, d’embaucher de grands sportifs qui étaient licenciés dans un club de la capitale picarde.

Le football vit ainsi l’arrivée de joueurs qui venaient renforcer l’ASC. Ainsi par exemple Robert Buchot, Claude Caux,  Paul Imiéla et bien d’autres ont été des exemples frappants. Non seulement, ils ont défendu les couleurs d’Amiens mais surtout ils ont eu une activité professionnelle irréprochable  dans les services municipaux.

Le basket n’a pas échappé à la règle et le lundi matin 21 juillet, nous étions nombreux à venir rendre un ultime hommage à .

Au cœur des années 70, l’ASC Basket avait deux dirigeants hors pair : Charles Lavalard et Bernard Chamu qui avaient chacun leur secteur. Tous deux ont frappé un grand coup lorsqu’ils firent venir de Pologne les époux Kaczmarow. Tous deux authentiques internationaux polonais et qui avaient été laissés libres par les autorités politiques de la Pologne pour services rendus.

Cette politique concernait également le monde du football et nous avons encore la nostalgie d’Hubert Skupnik, ce superbe attaquant  qui semait avec l’ASC le désarroi dans les défenses adverses.

Charles Lavalard et Bernard Chamu ont donc fait venir André et Aniéla Kaczamarow et durant plusieurs années le club connut son apogée.

Les féminines évoluèrent même au plus haut niveau du championnat de France. Le dimanche après-midi, dans ce bon vieux gymnase Coubertin, nous venions assister aux rencontres des deux équipes emmenées sur le parquet par André et Aniéla.

André fut affecté au service des eaux de la Ville d’Amiens. Il eut un comportement professionnel irréprochable. Il avait pris sa retraite voici  quelques années.

Aniéla et André représentaient l’exemple type de l’intégration parfaite. Ils étaient devenus de vrais Amiénois même si chaque année, ils s’en retournaient en vacances en Pologne.

L’an dernier, Aniéla était venue à la Licorne car elle avait été récompensée pour sa carrière par l’Académie du Basket en Picardie. Peu après, elle fut reçue au siège du C D O S.

Malheureusement, André ne devait plus la suivre depuis une bonne année. Il souffrait d’une maladie incurable et jusqu’au bout, il s’est battu. En vain.

Le lundi 28 juillet, l’église Saint Acheul d’Amiens accueillait donc tous ceux qui avaient connu André, un homme au cœur généreux. Son fils Nicolas qui est né à Amiens et effectue une brillante carrière de basketteur a lu avec beaucoup d’émotion  un petit texte. Il a insisté sur la culture de son père qui s’intéressait à beaucoup de sujets dans la vie. Moment poignant lorsque Nicolas a demandé à l’assistance dans l’église d’adresser des applaudissements à André dont nous avions apprécié lorsqu’il était joueur puis entraineur, la bonté, le charisme et la générosité.

Le monde du basket amiénois a été beaucoup touché ces dernières années puisqu’André Kaczmarow a rejoint les Cyprien Chokki, Philippe Gauduin, Jérôme Glandor, Gilbert Racine, Marcel Balavoine, Francis Faillu. »

Lionel HERBET




  • Laisser un commentaire